Édito

édito

Après une année 2020 particulièrement marquée par la crise sanitaire et ses impacts, 2021 a fort heureusement été celle d’un retour progressif à la normale. Pour le Crous Grenoble Alpes, la mobilisation est restée forte sur le volet social dans un contexte de fragilisation d’une partie des étudiants :

  • Maintien du gel des loyers pour la troisième année pour les résidences conventionnées, pour la septième année pour les résidences traditionnelles ;
  • Repas à 1€ pour les boursiers et étudiants en situation de précarité, proposé dans tous nos restaurants et cafétérias ;
  • Développement de la présence des assistantes sociales sur tous les sites, avec en particulier l’instauration d’une permanence sur le site d’Annecy-le-Vieux ;
  • Progression des enveloppes d’accompagnement social (+40% du budget d’aides spécifiques par rapport à 2019) ;
  • Lutte contre la précarité menstruelle, avec la mise à disposition gratuite de protections menstruelles dans nos résidences et nos principaux restaurants ;
  • Appui aux initiatives étudiantes de distributions alimentaires, épiceries solidaires…

Dans nos résidences, des étudiants référents ont poursuivi le travail d’information, d’orientation, d’accompagnement et de lien social engagé en 2020 dans le cadre d’un dispositif désormais pérennisé.

Le bâtiment Allemand de la résidence universitaire olympique, rénové grâce aux financements du plan de relance, a pu accueillir des étudiants dès cette rentrée universitaire. Le travail s’est également poursuivi sur le développement de l’offre de logement, avec l’avancée des travaux de la résidence Latour Maubourg à Valence qui accueillera ses premiers résidents à la rentrée prochaine, et du projet de construction de la résidence du Cadran solaire sur le site santé à Grenoble, qui ouvrira ses portes en 2023. La « résidence de la réussite », dispositif essentiel d’égalité des chances, a accueilli sur le campus universitaire Saint-Martin-d’Hères une deuxième promotion d’étudiants accompagnés lors de leurs premiers pas dans la vie universitaire.

Proposer une offre diversifiée et gratuite aux étudiants en matière de culture, sport, citoyenneté, faire de nos résidences de lieux de rencontres, riches de diversité et d’interculturalité, c’est le sens de la mission du service culture, sport, animation, vie de campus qui a été particulièrement actif cette année, en termes d’activités et d’animations. Evénement marquant de l’année culturelle, le Student Groove Orchestra, l’orchestre big band d’étudiants, musiciens de tous horizons, porté par le Crous, a eu le plaisir au printemps de rouvrir la saison après des mois de fermeture des salles avec l’artiste Stracho Temlkovski dans le cadre du Festival MagicBus, devant un public de 1000 personnes.

En matière de restauration 2021 était également la première année pleine du complexe de restauration Diderot qui a fait, si l’on peut dire, la « preuve de concept », avec une offre riche et diversifiée de restauration assise, vente à emporter, libre-service, restaurant bistronomique. L’offre sera enrichie sur Grenoble par celle du restaurant du Cadran solaire sur le site santé dont la construction démarrera mi-2022.

Cette année 2021 était une année importante d’élections étudiantes dans nos conseils et de renouvellement du vice-président étudiant. Pour la première fois, le scrutin était organisé par voie électronique, ce qui a supposé une forte mobilisation des services. Le taux de participation de 4,32%, légèrement supérieur à la moyenne nationale, n’a malheureusement pas été à la hauteur des attentes. Ce qui n’empêche pas le Crous dans poursuivre dans une démarche forte d’association des élus aux orientations de l’établissement.

Le Crous Grenoble Alpes conduit depuis plusieurs années un politique engagée en faveur de la transition écologique, dans le cadre de son schéma directeur voté en 2020. Son action a été saluée en matière de restauration, avec la remise du trophée 2021 de la nutrition durable en restauration collective. Au-delà des multiples actions en matière de qualité de l’approvisionnement et contre le gaspillage alimentaire, le Crous a engagé dans le cadre du plan de relance la réhabilitation énergétique de 2 500 chambres (résidences Ouest, Berlioz à Grenoble, Val d’Arly au Bourget), développé des actions en faveur du tri, du réemploi, des mobilités douces et coordonné les projets collectifs « Agir ensemble : des campus durables dans des villes durables » en Isère, Savoie et Haute-Savoie.

L’activité importante du Crous Grenoble Alpes en matière de projets immobiliers ces dernières années ne s’est pas démentie. Outre les projets Latour Maubourg, Cadran solaire, Berlioz, Ouest, Val d’Arly, le Crous a également engagé la restructuration complète du site d’Arsonval à Grenoble – rénovation du restaurant et de la cafétéria, de la résidence traditionnelle, et transformation du siège du Crous en résidence de studios. Un projet de plus de 14 M€ qui sera livré à l’automne 2023.

Enfin, l’année 2021 était également structurante par ce qu’elle a supposé de co-construction pour préparer l’avenir avec les établissements d’enseignement supérieur et collectivités : le schéma directeur de vie étudiante (SDVE) pour Grenoble-Valence a ainsi été finalisé et voté avec l’université Grenoble Alpes, et les travaux ont été engagée avec l’université Savoie-Mont-Blanc pour le SDVE de Savoie et Haute-Savoie. Elle a également permis la naissance d’un partenariat inédit sous l’égide de la Fondation Université Grenoble Alpes : les « campus solidaires et citoyens », qui financent des actions innovantes portées par et pour les étudiants, pilotées par l’université et le Crous.Ainsi, le Crous Grenoble Alpes, à l’image des 25 autres Crous qui agissent au quotidien sous le pilotage du Centre national des œuvres universitaires et scolaires, a poursuivi cette année son action attentive à la qualité de la vie étudiante, à l’accompagnement de tous ses publics dans la variété de ses missions, grâce à l’engagement quotidien de ses 546 personnels, dont le sens du service et les qualités d’adaptation ont à nouveau été particulièrement mis à contribution.

Qu’ils en soient tous chaleureusement remerciés.

Bonne lecture !

Bénédicte CORVAISIER

Directrice générale du Crous Grenoble Alpes

Après une année 2020 particulièrement marquée par la crise sanitaire et ses impacts, 2021 a fort heureusement été celle d’un retour progressif à la normale. Pour le Crous Grenoble Alpes, la mobilisation est restée forte sur le volet social dans un contexte de fragilisation d’une partie des étudiants 

Bénédicte CORVAISIER

Directrice générale du Crous Grenoble Alpes