Transition écologique

Depuis plusieurs années, le Crous Grenoble Alpes s’est engagé dans une démarche de transition écologique et a mis en œuvre un grand nombre d’actions coordonnées par le référent transition écologique : contractualisation d’un plan de mobilité métropolitain à Grenoble, initiative du Lundi Vert ensuite généralisée à l’ensemble des Crous de France, ou encore expérimentation zéro déchet avec la Crous box.

 

La mission a évolué et pris de l’ampleur en septembre 2020 avec le recrutement d’un chargé de mission transition écologique sur ces questions qui a réalisé le bilan carbone de l’établissement. Des leviers d’actions ont été identifiés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (responsables du dérèglement climatique) et c’est en décembre de la même année qu’un Schéma Directeur de Transition Écologique a été voté au CA du Crous, donnant le rythme pour 3 ans de  transition vers un service à l’étudiant écologique et solidaire.

 

La nouvelle mission consiste à accompagner l’ensemble des activités de l’établissement vers une réduction massive des émissions carbones, une suppression des déchets nonvalorisés (non recyclés, compostés ou transformés en énergie) et la lutte contre la chute de la biodiversité. La démarche se veut participative et inclusive. Elle se donne pour objectif de dynamiser les alliances locales sur les campus, notamment via l’animation des collectifs  Agir Ensemble, et de maintenir un niveau de consultation étroit avec les agents du Crous, les étudiantes et étudiants dans le déploiement des actions.

Bilan carbone

Au minimum 2 400 tonnes de CO2 équivalent ont été émises dans l’atmosphère en 2020, 55 % par combustion de gaz naturel (pour les cuisines surtout), 30 % pour le chauffage des résidences, 12 % pour l’électricité (et des pacotilles pour le reste). Pour séquestrer ces émissions il faudrait planter 240 hectares de forêt. Le Crous travaille d’ailleurs dans le cadre de la transition écologique en Savoie Mont Blanc sur un plan d’action biodiversité afin de valoriser son patrimoine naturel. En 2019 le Crous a réduit ses émissions de 12 % (contre 1,7 % à l’échelle national) et continue en 2020 avec 10 % d’émissions en moins.