La transition écologique

« Choisir maintenant, agir pour le climat »

La conscience au sein de l’établissement de son impact et de la volonté d’adopter des pratiques vertueuses s’est concrétisée en 2020 par l’adoption d’un schéma directeur de transition écologique qui engage le Crous pour les exercices à venir. Avec l’accélération du changement climatique et ses effets visibles sur la planète, l’établissement a débuté la mise en œuvre de cette stratégie collective de transition écologique ambitieuse et opérationnelle, afin que chacun dans sa vie au Crous puisse agir efficacement.

LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE 

 

Il en reste dans l’assiette

Le gaspillage alimentaire représente un prélèvement inutile de ressources naturelles, telles que les terres cultivables et l’eau, et des émissions de gaz à effet de serre qui pourraient être évitées.
Ce sont également des déchets qui pourraient être évités qui n’auraient donc pas à être traités et n’engendreraient pas les coûts de gestion afférente. Cela représente en France 30 kg par personne et par an de pertes et gaspillages. Au Crous, chacun agit pour les réduire.

 

Comment faisons-nous ?
Nous avons décidé de chiffrer cet objectif, mesurer chacun des flux et travailler là où il y avait le plus de pertes. Nous sommes ainsi passés à moins de 90 g par assiette de reste alimentaire moyen avant la fin 2021 (contre plus de 120 g au national). Une ambition atteinte grâce à la contribution exemplaire des équipes de restauration en privilégiant les tranches de pain bio plutôt que les boules de pain, en adaptant les ustensiles de services et les quantités par portions, mais aussi en améliorant la qualité gustative des recettes grâce aux retours des étudiants. Enfin, les derniers pourcents de pertes inévitables sont aujourd’hui totalement valorisés soit en don alimentaire si encore consommable (notamment aux plus démunis) soit en engrais ou en méthane en local dans l’académie.

 

L’avez-vous entendu ?
Dans certaines de nos cafétérias sur les campus de Saint-Martin-d’Hères, Chambéry et le Bourget-du-Lac, 1h avant la fermeture, les produits possédant une DLC courte (Date Limite de Consommation < 1 jour) tels que les paninis, sandwichs, salades sont à seulement 1 € pour tous les étudiants.

Les biodéchets, l’affaire de tous !

Une partie de nos déchets peut être évitée, par exemple grâce
à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le reste de ces déchets peut et doit être valorisé spécifiquement, pour éviter de les éliminer par incinération ou encore mise en décharge alors qu’ils représentent une ressource importante en matière et en énergie.

 

Les biodéchets représentent un tiers des poubelles résiduelles des Français ; c’est un gisement non négligeable que le Crous détourne de l’élimination en vue d’une économie circulaire de la matière organique.

 

En partenariat avec Grenoble Alpes Métropole, l’ensemble des résidences universitaires grenobloises ont pu être équipées d’un kit de tri composé d’un seau individuel, d’un guide de tri et d’un rouleau de sacs compostables pour recueillir et valoriser les biodéchets. Sur le campus de Saint-Martin-d’Hères, des composteurs ont été installés ainsi que sur les sites d’Annecy, de Chambéry et du Bourget-du-Lac. Un étudiant par site est missionné pour sensibiliser les résidents à l’usage du bac ainsi qu’à son entretien minutieux pour éviter les mauvaises odeurs.

Le Crous Grenoble Alpes - Lauréat des trophées de la nutrition durable 2021

Organisés chaque année par l’association Bleu-Blanc-Cœur, avec le soutien du réseau Restau’Co, les Trophées de la Nutrition Durable récompensent des collectivités et établissements engagés dans une démarche d’achats responsables qui vise à améliorer l’impact nutritionnel et environnemental des repas qu’ils proposent.

 

La candidature du Crous, qui mène une politique volontariste forte quant au développement de l’offre végétarienne et à la consommation de produits labellisés, a été jugée par un jury composé de spécialistes de la restauration collective, membres du réseau Restau’Co ou de l’association Bleu-Blanc-cœur, sur différents critères, comme la diversité des produits labellisés achetés et le pourcentage des achats de ces produits, ou encore les actions de valorisation réalisées auprès des convives.

Quelques chiffres clés concernant les achats en restauration du Crous :
0 %

des ovoproduits (hors œufs) sont BIO ou AOP.

0 %

de la viande de bœuf est française (VBF).

0 %

du lait est bio.

0 %

des produits de la mer sont issus de la pêche durable (MSC).

0 %

des volailles sont françaises et labellisées Bleu-Blanc-Cœur.

0 %

Des fromages sont français.

Cette récompense met en valeur le travail accompli par les équipes du Crous Grenoble Alpes pour améliorer la qualité de la restauration universitaire sur l’ensemble du territoire de l’académie de Grenoble, en lien avec la démarche de transition écologique entreprise par l’établissement

Agir Ensemble pour des campus durables... une source de coopération et de projets

Le Crous est membre fondateur des collectifs Agir Ensemble Grenoble et Savoie Mont-Blanc.
Ces collectifs rassemblent l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur (l’UGA et ses établissements composantes, GEM, l’USMB, l’ESAA) ainsi que les collectivités territoriales et acteurs locaux (MGEN, Grenoble Alpes Métropole, Villes de Grenoble et Saint-Martin-d’Hères, Grand Annecy, Grand Chambéry) et coordonnent des actions communes et ambitieuses depuis 2019 sur Grenoble et depuis 2020 sur le territoire des deux Savoie. Dans le cadre de ces collaborations, les politiques d’établissement s’articulent avec les démarches territoriales (Plan Air Climat).

Sur 2021, le collectif s’est particulièrement mobilisé sur la gestion des déchets du campus de Saint-Martin-d’Hères en coopération avec le collectif 0 déchet de l’Université Grenoble Alpes : réemploi avec une brocante et même le montage d’une ressourcerie à l’étude, révision globale du tri des déchets (consignes et prestataire de valorisation en local), passage au 0 déchets (Crous Box, cabas, couverts réutilisables)…
Agir ensemble permet aussi aux étudiants de donner leurs idées et venir participer à la transition du campus : ecologie@crous-grenoble.fr

Bilan émission de gaz à effet de serre : vers la neutralité carbone en 2050 !

Chaque année, un bilan des émissions de gaz à effet de serre du Crous s’impose afin de revoir annuellement la stratégie de décarbonation. Cette année fut l’occasion de mesurer scientifiquement les efforts menés par tous et ainsi préciser le chemin à parcourir vers les objectifs de Paris (neutralité carbone en 2050).

 

Les émissions dues aux achats alimentaires sont en net recul. Conséquence de la généralisation du plat végétarien qui produit 10 à 30 fois moins de polluant qu’un steak de bœuf.

 

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

 

Tonne CO2 2015 2021
Eau 50 40
Electricité 543 252
Chauffage urbain 2 668 1 028
Transport 50 53
Gaz naturel 2 030 1 002
Denrées alimentaires 4 400

LES CHIFFRES CLÉS

11,2%

de consommation de gaz naturel au profit du réseau de chaleur urbain de Grenoble et Chambéry alimenté en bois et déchets ménagers.

2x

Doubler le nombre de plat végétarien équilibré et de saison en restaurant universitaire pour une offre complète.

2,172 Kg

Le plat moyen en RU émet 2,172 Kg CO2 équivalent dans l’atmosphère. C’est 5% de moins que l’an dernier et c’est surtout 13% de moins que le plat moyen consommé en France !

Bilan d’émission de gaz à effet de serre 2021

Focus sur les denrées alimentaires du bilan GES 2021

« En 2020, le Crous a vu 7 de ses projets immobiliers retenus dans le cadre du plan #FranceRelance. »

Une opportunité pour le Crous d’accélérer la rénovation énergétique de son patrimoine, grâce aux 26M qu’il percevra dans le cadre du plan de relance pour des projets livrés avant la fin d’année 2023.

Quelles avancées en 2021 ?

La résidence olympique (Grenoble)

Réhabilitation du pavillon Allemand incluant la rénovation complète des 58 logements, mise en sécurité incendie et amélioration de la performance énergétique (changement des menuiseries, isolation thermique, étanchéité…).

En 2021 : Livraison du bâtiment et accueil des étudiants en septembre 2021.

La bâtiment Arsonval (Grenoble)

Réhabilitation et rénovation énergétique des espaces de restauration (resto U’ et cafétéria) et de la résidence (changement menuiserie, isolation thermique, étanchéité, toiture végétalisée…), restructuration des actuels services centraux en logements étudiants pour augmenter la capacité de la résidence de 52 logements supplémentaires.

En 2021 : Notification des marchés en décembre 2021.
La phase d’étude et de préparation débutera en mai 2022, les travaux débuteront eux en juillet 2022 pour une livraison prévue de la résidence en septembre 2023 et du restaurant en janvier 2024 (dérogation #FranceRelance).

Berlioz et Ouest (Saint-Martin-d’Hères), Val d’Arly (Bourget-du-Lac)

Réhabilitation et rénovation énergétique des 3 résidences représentant plus 2000 logements étudiants, soit 25% du parc du Crous Grenoble Alpes (isolation thermique, étanchéité, réfection des toiture, remplacement menuiserie, changement éclairage par LED…).

En 2021 : Notification des marchés en décembre 2021.
La phase d’étude et de préparation débutera en mai 2022, les travaux débuteront eux en juillet 2022 pour une livraison prévue de résidence Val d’Arly en décembre 2022 et des résidences Berlioz et Ouest en décembre 2023.

Opérations à gains rapides.

En 2021 : Installation de radiateurs à inertie dans les logements étudiants de la résidence Derodon à Valence et installation de robinet thermostatiques dans les logements de la résidence Le Chaney à Jacob-Bellecombette (Chambéry).

Et après ?

3 gros chantiers restent à engager :
• Développer le taux de prise des plats végétarien à 25% ;
• Augmenter à 10% notre production en 0 déchet ;
• La mise en place d’actions pour la biodiversité des campus.